Qu’est-ce que la psychanalyse?

© Geoffrey James, Désert de Retz, 1985. Avec l'aimable permission de la Galerie René Blouin, Montréal.

© Geoffrey James, Désert de Retz, 1985. Avec l’aimable permission de la Galerie René Blouin, Montréal.

La méthode psychanalytique élaborée en premier lieu par Sigmund Freud, il y a plus de cent ans, n’a jamais cessé depuis de faire l’objet d’importants approfondissements théoriques et cliniques.

Le traitement psychanalytique découle du savoir que les souffrances psychiques sont principalement reliées à des pensées ou des sentiments qui échappent à la pensée consciente et qui prennent le plus souvent leurs sources dans des expériences infantiles précoces. La psychanalyse cherche à libérer progressivement le patient des chaînes qui le paralysent, et ce faisant, vise à l’aider à mieux faire face aux tensions et défis de la vie.

La psychanalyse est une forme de « thérapie par la parole » dans laquelle la créativité de la personne est mobilisée en vue de transformations profondes.

Le processus analytique est une démarche très intime. Le dispositif du traitement, la fréquence et la régularité des rencontres permettent l’émergence d’aspects de soi non accessibles à d’autres méthodes d’intervention clinique. En s’étayant sur la relation de confiance que l’on établit avec un/une thérapeute, et en ré-éprouvant, au cœur de cette relation, les composantes refoulées de ses difficultés émotionnelles, la personne prend progressivement la mesure, dans toutes leurs répercussions complexes, de l’origine inconsciente des impasses affectives qui entravent son quotidien.

Si des traitements psychothérapiques moins intensifs ou encore le recours à des antidépresseurs, anxiolytiques, etc. peuvent parfois procurer un soulagement des symptômes, ils n’agissent cependant pas sur les problèmes de fond qui persisteront.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE